Les dons sont des qualifications données à des hommes pour l’assemblée universelle tandis que les charges sont des fonctions au sein de l’assemblée locale. L’Église locale de Corinthe ne manquait « d’aucun don de grâce » (1 Co 1.7) ce qui est exceptionnel mais possible toutefois. Que le Seigneur nous amène à « désirer avec ardeur des dons spirituels » (1 Co 14.1) et à « aspirer à la surveillance » (1 Tm 3.1) afin qu’il y ait de l’ordre, des soins, de l’édification et de la nourriture dans les rassemblements chrétiens.


    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

    I- LES DONS (Ep 4.1-6 ; Rm 12.1-8 ; 1 Co 12 ; 1 P 4.7-11)


    - …………… ………………… = « envoyé », celui qui pose le fondement.
    - ………… ………………….. = celui qui parle de la part de Dieu.
    - ………… …………………. = celui qui annonce la bonne nouvelle du salut.
    - ………… …………………. = « berger », celui qui prend soin des brebis.
    - ………… …………………. = celui qui enseigne.


    Remarquez qu’il ne s’agit pas de titre universitaires mais de qualifications données par le seigneur lui-même.


    - …………… …………………. Ep 4.7-12
    - ………… ……………………. 1 Co 12.11
    - ………… …………………… 1 Co 12.28


    - ………… ………………. 1 Co 14.1, 12

    - …………… ……………………. 1 Jn 5.14-15 ; 1 Co 12.11, 18

    - …………………… …………………………. 1 P 4.10 ; 1 Co 12.14-25

    - ………………… …………… Rm 12.6 ; 1 Co 12.17, 29-31

    - ………… ……………….. 1 Co 12.28
    - ………… ……………… 1 Co 7.7
    - ………… ………. 1 P 4.9-11

    - ………… …………………… 1 Co 13


    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

    II- LES CHARGES (1 Timothée 3 ; Tite 1.5-11 ; 1 Pierre 5.1-4)


    Il y a, dans le langage courant, une telle confusion entre divers termes que nous croyons indispensable de les définir :
    ANCIEN (ou PRESBYTRE) : La notion d’âge mûr s’allie à celle de respectabilité, de dignité, de responsabilité. Dans l’Ancien Testament chaque cité était administrée par ses anciens.
    SERVITEUR (ou DIACRE) : celui qui est « au service de quelqu’un ».
    SACRIFICATEUR (ou PRETRE) : Celui qui s’occupe du culte et des choses sacrées. Dans le Nouveau Testament tous les croyants sont des prêtres (AP 1.6), la notion d’un clergé officiant à la place du peuple est inconnue.


    - …………… ………………….. 1 Tm 3

    - Par élection- Sur diplômes- Par une autorité hiérarchique- Par l’intermédiaire d’un apôtre ou d’un délégué d’apôtre- Nul n’a, actuellement, l’autorité pour le faire- Il suffit de les reconnaître aux caractères qu’ils portent


    - D’aspirer à la surveillance.
    - D’avoir des anciens dans une assemblée
    - De reconnaître ceux que le Seigneur a qualifiés pour ce service.


    - …………… …………………. Ac 20.17 ; Ph 1.1 ; Tt 1.5

    - ……………………

    - ………………………

    - …………………… …………. 1 Tm 3

    - ………………………

    - ……………… ……………. 1 P 5

    - ………… ………………….. 1 P 5


    Il y a donc deux charges dans le Nouveau Testament : celle d’ancien (ou surveillant) et celle de serviteur. Ce sont les apôtres (Ac 14.23) ou les délégués d’apôtres (Tt 1.5) qui choisissaient les anciens dans chaque assemblée. De nos jours nous n’avons plus l’autorité apostolique mais nous avons besoin, peut-être plus que jamais, d’anciens et de serviteurs. C’est finalement le Saint-Esprit qui établit dans de telles charges (Ac 20.28) et il nous reste à reconnaitre et à estimer ceux qui ont de telles qualités, qui assument de telles responsabilités, et à leurs être soumis.



    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………