………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

    I- LA FAMILLE DE DIEU (Romains 8.14-17)


    - ………………………… ………………. 1 Jn 3.1-3

    - ………………… ……………….. Jn 1.11-12


    Il y a donc deux sortes de naissance : celle qui nous introduit dans le monde physique, et celle, spirituelle, qui nous introduit dans la famille de Dieu. Le Seigneur Jésus disait à Nicodème : « En vérité, en vérité je te dis : Si quelqu’un n’est né de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu » (Jn 3.3).


    - …………… …………….. Jn 1.13

    - …………… ………………… Rm 8.29

    - ……………… …………………… Jn 20.17

    - ………………… ……………. 1 Jn 2.12-14

    - ………… ……………… 1 Jn 4.7


    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

    II- LA CITE DE DIEU (Apocalypse 21.9-27)


    Cette représentation symbolique de l’Église nous fait entrevoir ce que esprits limités actuels ne sauraient concevoir, car ces choses appartiennent à la nouvelle création (1 Co 13.12). Tout ce qu’il y a de plus beau et de plus rare est choisi pour nous donner quelque notion de ce que nous réserve le ciel : toute la gloire de Dieu est concentrée dans une Personne qui illumine la cité : l’Agneau qui a été immolé (Ap 21.23 ; 5.6 ; Jn 1.36).


    - ……………
    - ……………… ………. 2 expressions : Ap 21.2

    - ………… …………….. Ap 21.9-10

    - …………… …………………. Ap 21.22

    - ……………… ……………… Ap 21.23


    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

    III- LE ROYAUME DE DIEU


    L’expression « Royaume de Dieu » s’applique à divers modes de relations successives de Dieu avec l’homme. Mais c’est toujours une sphère où les droits de Dieu comme Souverain sont reconnus et où tout droit être en harmonie avec sa sainte volonté. Christ, sur la terre, pouvait dire : « le royaume de Dieu est au milieu de vous » (Luc 17.21). En lui, le Roi, étaient rendus visibles tous les caractères du royaume.


    Le royaume de Dieu sera établi en puissance quand Christ régnera en justice pendant mille ans (Ap 20.4). En attendant, le Roi est caché dans le ciel, c’est le « royaume des cieux » (Mt 13 ; 25.1). Sur la terre, il appartient à l’Assemblée, formée de tous les vrais chrétiens, de manifester les caractères du royaume : « justice, joie et paix dans l’Esprit Saint » (Rm 14.17).


    Les relations de douce intimité avec Jésus, connu comme le bon Berger, l’Ami fidèle…. Ne doivent pas nous faire perdre le sentiment de sa dignité et de ses droits sur nous : il est Roi des rois et seigneur des seigneurs. Sans doute nous sommes appelés à régner avec Lui (2 Tm 2.12), mais c’est Lui qui est le Roi : « Toute autorité Lui a été donnée dans le ciel et sur la terre » (Mt 28.18). Sans attendre le moment où tout genou devra se ployer devant Lui, nous reconnaissons sa Seigneurie, ses droits au gouvernement mondial, nous proclamons qu’il est Seigneur à la gloire de Dieu le Père (Ph 2.9-11).


    - ………
    - …………… ………………. Ap 1.6

    - …………… ……………….. Ac 8.12

    - ……………… ……………… Ac 19.8 ; 20.25 ; 28.23,31

    - ……………

    - ……………… …………… cf Ep 5.25

    - …………… …………… Jn 3.3,5

    - ………………… ……………….. Rm 14.17

    - …………… …………………. 1 Th 2.12

    - ……………… ………………… Ap 1.9

    - …………… ……………. ; Mt 27.11,37

    - ………… ………………. Ap 17.14 ; 19.16

    - …………… ………….. Da 7.14 ; Lc 1.32-33


    Par 1 Co 15.24 nous apprenons qu’au terme des 1000 ans, le Seigneur Jésus (en tant qu’homme) remettra le royaume à Dieu le Père, afin que Dieu (Père, Fils, Saint Esprit) soit tout en tous (v28).


    - ………


    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………