- OUI- NON

    - Jésus répondit et leur dit : ……

    - Celui …… ……… n’aura JAMAIS FAIM et celui … … n’aura JAMAIS SOIF.



    Notre corps à faim ==> Pain du boulanger ==> On a encore faim


    A la leçon 3, nous avions vu que seule l’eau que Jésus donnait pouvait désaltérer l’âme. Ici le Seigneur explique ces images :
    - Manger le pain de vie : C’EST VENIR A JESUS,
    - Boire l’eau qu’il donne : C’EST CROIRE EN LUI.
    Seul le Seigneur Jésus est la réponse à notre faim et à notre soif de vrai bonheur.


    - OUI- NON

    - Il a dit : Je ne …

    - OUI- NON

    - Je suis descendu du ciel …

    - En vérité, en vérité, je vous dis : ……

    Remarquons qu’il n’est pas dit : « aura », mais « a » la vie éternelle. Celui qui croit en Jésus la possède dès maintenant. Croire cela n’est pas de l’orgueil, mais de la confiance en Dieu. Ne pas le croire, c’est dire que Dieu est menteur.

    - Seigneur ……

    - Le ……

    - OUI- NON

    - ……

    - de LUI-même- des hommesde Celui qui l’avait envoyé (Dieu)

    - OUI- NON

    - Car il est écrit : ……

    - Jésus se tint là et cria, disant : …………

    - ……

    - ……

    - Dans le chapitre …… ……. De l’évangile selon Jean.

    Cette portion de verset se trouve deux fois dans le chapitre 6.

    - Ce sont les v. … .. et … … (complète) du chapitre 6.

    Moi, je suis …. …….. …. ……


    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

    Jean 6:1-71

    1 Après ces choses Jésus s’en alla de l’autre côté de la mer de Galilée, qui est la mer de Tibérias.

     2 Et une grande foule le suivit, parce qu’ils voyaient les miracles qu’il faisait sur ceux qui étaient malades. 

    3 Et Jésus monta sur la montagne, et s’assit là avec ses disciples. 

    4 Or la Pâque, la fête des Juifs, était proche.

    5 Jésus donc, ayant levé les yeux, et voyant qu’une grande foule venait à lui, dit à Philippe: D’où achèterons-nous des pains, afin que ceux-ci mangent? 

    6 Mais il disait cela pour l’éprouver, car lui savait ce qu’il allait faire. 

    7 Philippe lui répondit: Pour deux cents deniers de pain ne leur suffirait pas, pour que chacun en reçût quelque peu. 

    8 L’un de ses disciples, André, le frère de Simon Pierre, lui dit: 

    9 Il y a ici un petit garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons; mais qu’est-ce que cela pour tant de monde? 

    10 Et Jésus dit: Faites asseoir les gens (or il y avait beaucoup d’herbe en ce lieu-là). Les hommes donc s’assirent, au nombre d’environ cinq mille. 

    11 Et Jésus prit les pains; et ayant rendu grâces, il les distribua à ceux qui étaient assis; de même aussi des poissons, autant qu’ils en voulaient. 

    12 après qu’ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: Amassez les morceaux qui sont de reste, afin que rien ne soit perdu. 

    13 Ils les amassèrent donc et remplirent douze paniers des morceaux qui étaient de reste des cinq pains d’orge, lorsqu’ils eurent mangé.

    14 Les hommes donc, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est véritablement le prophète qui vient dans le monde. 

    15 Jésus donc, sachant qu’ils allaient venir et l’enlever, afin de le faire roi, se retira encore sur la montagne, lui tout seul.

    16 Et quand le soir fut venu, ses disciples descendirent à la mer. 

    17 Et étant montés sur une nacelle, ils allèrent de l’autre côté de la mer, à Capernaüm. Et il faisait déjà nuit, et Jésus n’était pas venu à eux. 

    18 Et la mer s’élevait par un grand vent qui soufflait. 

    19 Ayant donc ramé environ vingt-cinq ou trente stades, ils voient Jésus marchant sur la mer et s’approchant de la nacelle; et ils furent saisis de peur. 

    20 Mais il leur dit: C’est moi, n’ayez point de peur. 

    21 Ils étaient donc tout disposés à le recevoir dans la nacelle; et aussitôt la nacelle prit terre au lieu où ils allaient.

    22 Le lendemain, la foule qui était de l’autre côté de la mer, voyant qu’il n’y avait point là d’autre petite nacelle que celle là sur laquelle ses disciples étaient montés, et que Jésus n’était pas entré avec ses disciples dans la nacelle, mais que ses disciples s’en étaient allés seuls 

    23 (mais d’autres petites nacelles étaient venues de Tibérias, près du lieu où ils avaient mangé le pain, après que le Seigneur eut rendu grâces); 

    24 -lors donc que la foule vit que Jésus n’était point là, ni ses disciples, ils montèrent eux-mêmes sur les nacelles, et vinrent à Capernaüm, cherchant Jésus. 

    25 Et l’ayant trouvé de l’autre côté de la mer, ils lui dirent: Rabbi, quand es-tu venu ici? 

    26 Jésus leur répondit et dit: En vérité, en vérité, je vous dis: Vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. 

    27 Travaillez, non point pour la viande qui périt, mais pour la viande qui demeure jusque dans la vie éternelle, laquelle le fils de l’homme vous donnera; car c’est lui que le Père, Dieu, a scellé. 

    28 Ils lui dirent donc: Que ferons-nous pour faire les oeuvres de Dieu? 

    29 Jésus répondit et leur dit: C’est ici l’oeuvre de Dieu, que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. 

    30 Ils lui dirent donc: Quel miracle fais-tu donc, toi, afin que nous le voyions, et que nous te croyions. Quelle oeuvre fais-tu? 

    31 Nos pères ont mangé la manne au désert, ainsi qu’il est écrit: “Il leur a donné à manger du pain venant du ciel”.

    32 Jésus donc leur dit: En vérité, en vérité, je vous dis: Moïse ne vous a pas donné le pain qui vient du ciel, mais mon Père vous donne le véritable pain qui vient du ciel. 

    33 Car le pain de Dieu est celui qui descend du ciel, et qui donne la vie au monde. 

    34 Ils lui dirent donc: Seigneur, donne-nous toujours ce pain-là.

    35 Et Jésus leur dit: Moi, je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim; et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. 

    36 Mais je vous ai dit qu’aussi vous m’avez vu, et vous ne croyez pas. 

    37 Tout ce que le Père me donne viendra à moi; et je ne mettrai point dehors celui qui vient à moi; 

    38 car je suis descendu du ciel, non pour faire ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. 

    39 Or c’est ici la volonté de celui qui m’a envoyé: que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. 

    40 Car c’est ici la volonté de mon Père: que quiconque discerne le Fils et croit en lui, ait la vie éternelle; et moi, je ressusciterai au dernier jour.

    41 Juifs donc murmuraient contre lui, parce qu’il avait dit: Moi, je suis le pain descendu du ciel; 

    42 et ils disaient: N’est-ce pas ici Jésus, le fils de Joseph, duquel nous connaissons le père et la mère? Comment donc celui-ci dit-il: Je suis descendu du ciel? 

    43 Jésus donc répondit et leur dit: Ne murmurez pas entre vous. 

    44 Nul ne peut venir à moi, à moins que le Père qui m’a envoyé ne le tire; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. 

    45 Il est écrit dans les prophètes: “Et ils seront tous enseignés de Dieu”. Quiconque a entendu le Père et a appris de lui vient à moi. 

    46 Non pas que quelqu’un ait vu le Père, sinon celui qui est de Dieu; celui-là a vu le Père. 

    47 En vérité, en vérité, je vous dis: Celui qui croit en moi, a la vie éternelle. 

    48 Moi, je suis le pain de vie. 

    49 Vos pères ont mangé la manne au désert, et sont morts; 

    50 c’est ici le pain qui descend du ciel, afin que quelqu’un en mange et ne meure pas. 

    51 Moi, je suis le pain vivant qui est descendu du ciel: si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; or le pain aussi que moi je donnerai, c’est ma chair, laquelle moi je donnerai pour la vie du monde.

    52 Les Juifs disputaient donc entre eux, disant: Comment celui-ci peut-il nous donner sa chair à manger? 

    53 Jésus donc leur dit: En vérité, en vérité, je vous dis: Si vous ne mangez la chair du fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’avez pas la vie en vous-mêmes. 

    54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. 

    55 Car ma chair est en vérité un aliment, et mon sang est en vérité un breuvage. 

    56 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi et moi en lui. 

    57 Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que moi, je vis à cause du Père, de même celui qui me mangera, celui-là aussi vivra à cause de moi. 

    58 C’est ici le pain qui est descendu du ciel, non pas comme les pères mangèrent et moururent: celui qui mangera ce pain vivra éternellement.

    59 Il dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm. 

    60 Plusieurs donc de ses disciples, l’ayant entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l’ouïr? 

    61 Et Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient là-dessus, leur dit: Ceci vous scandalise-t-il? 

    62 Si donc vous voyez le fils de l’homme monter où il était auparavant…? 

    63 C’est l’Esprit qui vivifie; la chair ne profite de rien: les paroles que moi je vous ai dites sont esprit et sont vie; 

    64 mais il y en a quelques-uns d’entre vous qui ne croient pas; car Jésus savait, dès le commencement, qui étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui le livrerait. 

    65 Et il dit: C’est pour cela que je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, à moins qu’il ne lui soit donné du Père. 

    66 Dès lors plusieurs de ses disciples se retirèrent; et ils ne marchaient plus avec lui.

    67 Jésus donc dit aux douze: Et vous, voulez-vous aussi vous en aller? 

    68 Simon Pierre lui répondit: Seigneur, auprès de qui nous en irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle; 

    69 et nous, nous croyons et nous savons que toi, tu es le Saint de Dieu. 

    70 Jésus leur répondit: N’est-ce pas moi qui vous ai choisis vous, les douze, et l’un d’entre vous est un diable? 

    71 Or il parlait de Judas Iscariote, fils de Simon; car c’était lui qui allait le livrer, lui qui était l’un des douze.

    Jean 7:1-53

    1 Et après ces choses, Jésus se tenait en Galilée, car il ne voulait pas se tenir en Judée, parce que les Juifs cherchaient à le faire mourir. 

    2 Or la fête des Juifs, celle des tabernacles, était proche. 

    3 Ses frères lui dirent donc: Pars d’ici et va en Judée, afin que tes disciples aussi voient les oeuvres que tu fais; 

    4 car nul ne fait quelque chose en secret et ne cherche à être lui-même publiquement connu; si tu fais ces choses, montre-toi au monde toi-même. 

    5 Car ses frères ne croyaient pas en lui non plus. 

    6 Jésus donc leur dit: Mon temps n’est pas encore venu, mais votre temps est toujours prêt. 

    7 Le monde ne peut pas vous haïr; mais il me hait, parce que moi je rends témoignage de lui, que ses oeuvres sont mauvaises. 

    8 Vous, montez à cette fête; moi, je ne monte pas à cette fête, car mon temps n’est pas encore accompli. 

    9 Leur ayant dit ces choses, il demeura en Galilée.

    10 Mais lorsque ses frères furent montés, alors lui aussi monta à la fête, non pas publiquement, mais comme en secret. 

    11 Les Juifs donc le cherchaient à la fête et disaient: 

    12 Où est cet homme? Et il y avait une grande rumeur à son sujet parmi les foules. Les uns disaient: Il est homme de bien. D’autres disaient: Non, mais il séduit la foule. 

    13 Toutefois personne ne parlait ouvertement de lui, par crainte des Juifs.

    14 Mais, comme on était déjà au milieu de la fête, Jésus monta au temple, et il enseignait. 

    15 Les Juifs donc s’étonnaient, disant: Comment celui-ci connaît-il les lettres, vu qu’il ne les a point apprises? 

    16 Jésus donc leur répondit et dit: Ma doctrine n’est pas mienne, mais de celui qui m’a envoyé. 

    17 Si quelqu’un veut faire sa volonté, il connaîtra de la doctrine si elle est de Dieu, ou si moi je parle de par moi-même. 

    18 Celui qui parle de par lui-même cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai, et il n’y a point d’injustice en lui. 

    19 Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi? Et nul d’entre vous n’observe la loi. Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir? 

    20 La foule répondit et dit: Tu as un démon; qui cherche à te faire mourir? 

    répondit et leur dit: J’ai fait une oeuvre, et vous vous étonnez tous. 

    22 C’est pourquoi Moïse vous a donné la circoncision (non qu’elle soit de Moïse, mais elle est des pères), et vous circoncisez un homme en un jour de sabbat. 

    23 Si un homme reçoit la circoncision en un jour de sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, êtes-vous irrités contre moi de ce que j’ai guéri un homme tout entier en un jour de sabbat? 

    24 Ne jugez pas sur l’apparence, mais portez un jugement juste.

    25 Quelques-uns donc de ceux de Jérusalem disaient: N’est-ce pas celui qu’ils cherchent à faire mourir? 

    26 Et voici, il parle librement, et ils ne lui disent rien: les chefs auraient-ils vraiment reconnu que celui-ci est le Christ? 

    27 Mais nous connaissons celui-ci, et nous savons d’où il est; mais lorsque le Christ viendra, personne ne sait d’où il est. 

    28 Jésus donc criait dans le temple, enseignant et disant: Et vous me connaissez, et vous savez d’où je suis: et je ne suis pas venu de par moi-même, mais celui qui m’a envoyé est véritable, et vous ne le connaissez pas. 

    29 Moi, je le connais, car je viens de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. 

    30 Ils cherchaient donc à le prendre; et personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue. 

    31 Et plusieurs d’entre la foule crurent en lui, et disaient: Le Christ, quand il sera venu, fera-t-il plus de miracles que celui-ci n’en a fait? 

    32 Les pharisiens entendirent la foule murmurant ces choses de lui; et les pharisiens et les principaux sacrificateurs envoyèrent des huissiers pour le prendre.

    33 Jésus donc dit: Je suis encore pour un peu de temps avec vous, et je m’en vais à celui qui m’a envoyé. 

    34 Vous me chercherez, et vous ne me trouverez pas; et là ou moi je serai, vous, vous ne pouvez venir. 

    35 Les Juifs donc dirent entre eux: Où celui-ci va-t-il aller que nous ne le trouverons pas? Va-t-il aller à la dispersion au milieu des Grecs, et enseigner les Grecs? 

    36 Quelle est cette parole qu’il a dite: Vous me chercherez, et vous ne me trouverez pas; et là où moi je serai, vous, vous ne pouvez venir?

    37 Et en la dernière journée, la grande journée de la fête, Jésus se tint là et cria, disant: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. 

    38 Celui qui croit en moi, selon ce qu’a dit l’écriture, des fleuves d’eau vive couleront de son ventre. 

    39 (Or il disait cela de l’Esprit qu’allaient recevoir ceux qui croyaient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié).

    40 Des gens de la foule donc, ayant entendu cette parole, disaient: Celui-ci est véritablement le prophète. 

    41 D’autres disaient: Celui-ci est le Christ. D’autres disaient: Le Christ vient-il donc de Galilée? 

    42 L’écriture n’a-t-elle pas dit que le Christ vient de la semence de David et de la bourgade de Bethléhem, où était David? 

    43 Il y eut donc de la division dans la foule à cause de lui. 

    44 Et quelques-uns d’entre eux voulaient le prendre; mais personne ne mit les mains sur lui.

    45 Les huissiers donc s’en vinrent vers les principaux sacrificateurs et les pharisiens; et ceux-ci leur dirent: Pourquoi ne l’avez-vous pas amené? 

    46 Les huissiers répondirent: Jamais homme ne parla comme cet homme. 

    47 Les pharisiens donc leur répondirent: Et vous aussi, êtes-vous séduits? 

    48 Aucun d’entre les chefs ou d’entre les pharisiens, a-t-il cru en lui? 

    49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi est maudite. 

    50 Nicodème, qui était l’un d’entre eux, leur dit: 

    51 Notre loi juge-t-elle l’homme avant de l’avoir entendu et d’avoir connu ce qu’il fait? 

    52 Ils répondirent et lui dirent: Et toi, es-tu aussi de Galilée? Enquiers-toi, et vois qu’un prophète n’est pas suscité de Galilée. 

    53 Et chacun s’en alla dans sa maison.