- OUI- NON

    - Vous ……

    - Car si vous ne croyez pas que c’est moi ……

    Que répond-il à la question précise : « Toi, qui es-tu ? » (réponse ch. 8, v. 25)

    Et Jésus leur dit : …………

    - Parce que le Seigneur Jésus faisait toujours les ……


    6) Est-ce qu’une personne qui fait le mal est une personne libre ? (réponse ch. 8, v. 34)

    - OUI- NON

    - Quiconque ………

    - OUI- NON

    - (ch. 8, v. 38) – Moi, ……

    (ch. 8, v. 40) – Moi (je suis) un homme qui vous ai dit ………

    - Lui a été …… ……… dès le commencement
    - Et ……
    - Car ……
    - Quand …… ….. il parle de son propre fonds car ………

    - (ch. 8, v. 58) – En vérité, en vérité, je vous dis : ……

    Abraham vivait 2000 ans avant Jésus-Christ. Comment comprendre une telle déclaration ?
    C’est que jésus est Dieu ; c’est lui qui a créé le monde et toutes les choses qui y sont : il existe de toute éternité, c’est pour cela qu’il pouvait dire :
    « Avant qu’Abraham fût, JE SUIS ».

    - Et il dit : ………

    - (L’aveugle né) répondit donc : s’il est un pécheur, je ne sais ; ……


    Il en est ainsi de tout homme qui vient à la lumière de Dieu. L’homme naturel est dans les ténèbres, moralement, il est aveugle.
    Quand il vient à Jésus, la lumière commence à briller dans son cœur et il voit dans quel état misérable il se trouvait, mais il voit aussi en Jésus la réponse à son état de perdition : il croit et il est sauvé. Les ténèbres font place à la lumière ; il était aveugle, maintenant il sait qu’il voit.

    - Il lui dit : ……

    - Il répondit et dit : ……

    - Jésus lui dit : ……

    - Il dit : ……

    Et ………

    (Il le reconnut comme son Seigneur, celui qui avait tous les droits sur lui).

    C’est le verset … … (complète) du chapitre 8.

    Moi, je suis …. …….. …. ……


    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

    Jean 8:1-59

    1 Et Jésus s’en alla à la montagne des Oliviers. 

    2 Et au point du jour il vint encore au temple, et tout le peuple vint à lui; et s’étant assis, il les enseignait. 

    3 Et les scribes et les pharisiens lui amènent une femme surprise en adultère; et l’ayant placée devant lui, ils lui disent: 

    4 Maître, cette femme a été surprise sur le fait même, commettant adultère. 

    5 Or, dans la loi, Moïse nous a commandé de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu? 

    6 Or ils disaient cela pour l’éprouver, afin qu’ils eussent de quoi l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.

    7 Et comme ils continuaient à l’interroger, s’étant relevé, il leur dit: Que celui de vous qui est sans péché, jette le premier la pierre contre elle. 

    8 Et s’étant encore baissé, il écrivait sur la terre. 

    9 Et eux, l’ayant entendu, sortirent un à un, en commençant depuis les plus anciens jusqu’aux derniers; et Jésus fut laissé seul avec la femme devant lui. 

    10 Et Jésus, s’étant relevé et ne voyant personne que la femme, lui dit: Femme, où sont-ils, ceux-là, tes accusateurs? Nul ne t’a-t-il condamnée? 

    11 Et elle dit: Nul, Seigneur. Et Jésus lui dit: Moi non plus, je ne te condamne pas; va,-dorénavant ne pèche plus.

    12 Jésus donc leur parla encore, disant: Moi, je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

    13 Les pharisiens donc lui dirent: Tu rends témoignage de toi-même; ton témoignage n’est pas vrai. 

    14 Jésus répondit et leur dit: Quoique moi je rende témoignage de moi-même, mon témoignage est vrai, car je sais d’où je suis venu et où je vais; mais vous, vous ne savez pas d’où je viens et où je vais. 

    15 Vous, vous jugez selon la chair; moi, je ne juge personne. 

    16 Et si aussi moi, je juge, mon jugement est vrai, car je ne suis pas seul, mais moi et le Père qui m’a envoyé. 

    17 Et il est écrit aussi dans votre loi, que le témoignage de deux hommes est vrai. 

    18 Moi, je rends témoignage de moi-même; et le Père qui m’a envoyé rend aussi témoignage de moi. 

    19 Ils lui dirent donc: Où est ton père? Jésus répondit: Vous ne connaissez ni moi, ni mon Père; si vous m’aviez connu, vous auriez connu aussi mon Père.

    20 Il dit ces paroles dans le trésor, enseignant dans le temple; et personne ne le prit, parce que son heure n’était pas encore venue.

    21 Jésus leur dit donc encore: Moi, je m’en vais, et vous me chercherez; et vous mourrez dans votre péché: là où moi je vais, vous, vous ne pouvez venir. 

    22 Les Juifs donc disaient: Se tuera-t-il, qu’il dise: Là où moi je vais, vous, vous ne pouvez venir? 

    23 Et il leur dit: Vous êtes d’en bas; moi, je suis d’en haut: vous êtes de ce monde; moi, je ne suis pas de ce monde. 

    24 Je vous ai donc dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas que c’est moi, mous mourrez dans vos péchés. 

    25 Ils lui disaient donc: Toi, qui es-tu? Et Jésus leur dit: Absolument ce qu’aussi je vous dis. 

    26 J’ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger; mais celui qui m’a envoyé est vrai, et les choses que j’ai ouïes de lui, moi, je les dis au monde. 

    27 Ils ne connurent pas qu’il leur parlait du Père. 

    28 Jésus donc leur dit: Quand vous aurez élevé le fils de l’homme, alors vous connaîtrez que c’est moi, et que je ne fais rien de moi-même, mais que, selon que le Père m’a enseigné, je dis ces choses. 

    29 Et celui qui m’a envoyé est avec moi; il ne m’a pas laissé seul, parce que moi, je fais toujours les choses qui lui plaisent.

    30 Comme il disait ces choses, plusieurs crurent en lui. 

    31 Jésus donc dit aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous persévérez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; 

    32 et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. 

    33 Ils lui répondirent: Nous sommes la postérité d’Abraham, et jamais nous ne fûmes dans la servitude de personne; comment dis-tu, toi: Vous serez rendus libres? 

    34 Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous dis: Quiconque pratique le péché est esclave du péché. 

    35 Or l’esclave ne demeure pas dans la maison pour toujours; le fils y demeure pour toujours. 

    36 Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. 

    37 Je sais que vous êtes la postérité d’Abraham; mais vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole n’a pas d’entrée auprès de vous. 

    38 Moi, je dis ce que j’ai vu chez mon Père; vous aussi donc, vous faites les choses que vous avez entendues de la part de votre père.

    39 Ils répondirent et lui dirent: Abraham est notre père. Jésus leur dit: Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les oeuvres d’Abraham; 

    mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi, un homme qui vous ai dit la vérité que j’ai ouïe de Dieu: Abraham n’a pas fait cela. 

    41 Vous, vous faites les oeuvres de votre père. Ils lui dirent donc: Nous ne sommes pas nés de la fornication; nous avons un père, Dieu. 

    42 Jésus leur dit: Si Dieu était votre père, vous m’aimeriez, car moi je procède de Dieu et je viens de lui; car je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé. 

    43 Pourquoi n’entendez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez pas ouïr ma parole. 

    44 Vous, vous avez pour père le diable, et vous voulez faire les convoitises de votre père. Lui a été meurtrier dès le commencement, et il n’a pas persévéré dans la vérité, car il n’y pas de vérité en lui. Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur, et le père du mensonge. 

    45 Mais moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. 

    46 Qui d’entre vous me convainc de péché? Si je dis la vérité, vous, pourquoi ne me croyez-vous pas? 

    47 Celui qui est de Dieu entend les paroles de Dieu; c’est pourquoi vous, vous n’entendez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu.

    48 Les Juifs répondirent et lui dirent: Ne disons-nous pas bien que tu es un Samaritain, et que tu as un démon? 

    49 Jésus répondit: Moi, je n’ai point un démon, mais j’honore mon Père, et vous, vous jetez du déshonneur sur moi. 

    50 Mais pour moi, je ne cherche pas ma gloire; il y en a un qui cherche, et qui juge. 

    51 En vérité, en vérité, je vous dis: Si quelqu’un garde ma parole, il ne verra point la mort, à jamais. 

    52 Les Juifs donc lui dirent: Maintenant nous connaissons que tu as un démon: Abraham est mort, et les prophètes, et toi, tu dis: Si quelqu’un garde ma parole, il ne goûtera point la mort, à jamais. 

    53 Es-tu plus grand que notre père Abraham, qui est mort? et les prophètes sont morts. Qui te fais-tu toi-même?

    54 Jésus répondit: Si moi je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien; c’est mon Père qui me glorifie, lui de qui vous dites: Il est notre Dieu. 

    55 Et vous ne le connaissez pas; mais moi, je le connais: et si je disais que je ne le connais pas, je serais menteur, semblable à vous; mais je le connais, et je garde sa parole. 

    56 Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu’il verrait mon jour; et il l’a vu, et s’est réjoui. 

    57 Les Juifs donc lui dirent: Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham! 

    58 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous dis: Avant qu’Abraham fût, je suis.

    59 Ils prirent donc des pierres pour les jeter contre lui; mais Jésus se cacha et sortit du temple.

    Jean 9:1-41

    1 Et comme il passait, il vit un homme aveugle dès sa naissance. 

    2 Et ses disciples l’interrogèrent, disant: Rabbi, qui a péché: celui-ci, ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? 

    3 Jésus répondit: Ni celui-ci n’a péché, ni ses parents; mais c’est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui. 

    4 Il me faut faire les oeuvres de celui qui m’a envoyé, tandis qu’il est jour; la nuit vient, en laquelle personne ne peut travailler. 

    5 Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.

    6 Ayant dit ces choses, il cracha en terre et fit de la boue de son crachat, et mit la boue comme un onguent sur ses yeux, 

    7 et lui dit: Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (ce qui interprété Envoyé). Il s’en alla donc, et se lava, et revint voyant. 

    8 Les voisins donc, et ceux qui, l’ayant vu auparavant, savaient qu’il était mendiant, dirent: N’est-ce pas celui qui était assis et qui mendiait? 

    9 Quelques-uns disaient: C’est lui. D’autres disaient: Non, mais il lui ressemble. 

    10 Lui dit: C’est moi-même. Ils lui dirent donc: Comment ont été ouverts tes yeux? 

    11 Il répondit et dit: Un homme, appelé Jésus, fit de la boue et oignit mes yeux, et me dit: Va à Siloé et lave-toi. Et je m’en suis allé, et je me suis lavé, et j’ai vu. 

    12 Ils lui dirent donc: Où est cet homme? Il dit: Je ne sais.

    13 Ils amenèrent aux pharisiens celui qui auparavant avait été aveugle. 

    14 Or c’était un jour de sabbat que Jésus fit la boue, et qu’il ouvrit ses yeux. 

    15 Les pharisiens donc aussi lui demandèrent encore comment il avait recouvré la vue. Et il leur dit: Il a mis de la boue sur mes yeux, et je me suis lavé, et je vois. 

    16 Quelques-uns donc d’entre les pharisiens dirent: Cet homme n’est pas de Dieu, car il ne garde pas le sabbat. D’autres disaient: Comment un homme pécheur peut-il faire de tels miracles? Et il y avait de la division entre eux. 

    17 Ils disent donc encore à l’aveugle: Toi, que dis-tu de lui, sur ce qu’il t’a ouvert les yeux? Et il dit: C’est un prophète.

    18 Les Juifs donc ne crurent pas qu’il avait été aveugle et qu’il avait recouvré la vue, jusqu’à ce qu’ils eussent appelé les parents de celui qui avait recouvré la vue. 

    19 Et ils les interrogèrent, disant: Celui-ci est-il votre fils, que vous dites être né aveugle? Comment donc voit-il maintenant? 

    20 Ses parents leur répondirent et dirent: Nous savons que celui-ci est notre fils, et qu’il est né aveugle; 

    21 mais comment il voit maintenant, nous ne le savons pas; et qui lui a ouvert les yeux, nous ne le savons pas, nous; il a de l’âge, interrogez-le, il parlera de ce qui le concerne. 

    22 Ses parents dirent ces choses, parce qu’ils craignaient les Juifs; car les Juifs étaient déjà convenus que si quelqu’un le confessait comme le Christ, il serait exclu de la synagogue. 

    23 C’est pourquoi ses parents dirent: Il a de l’âge, interrogez-le.

    24 Ils appelèrent donc, pour la seconde fois, l’homme qui avait été aveugle, et lui dirent: Donne gloire à Dieu; nous savons que cet homme est un pécheur. 

    25 Il répondit donc: S’il est un pécheur, je ne sais; je sais une chose, c’est que j’étais aveugle, et que maintenant je vois. 

    26 Et ils lui dirent encore: Que t’a-t-il fait? Comment a-t-il ouvert tes yeux? 

    27 Il leur répondit: Je vous l’ai déjà dit, et vous n’avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous encore l’entendre? Voulez-vous aussi, vous, devenir ses disciples? 

    28 Ils l’injurièrent et dirent: Toi, tu es le disciple de celui-là; mais nous, nous sommes disciples de Moïse. 

    29 Pour nous, nous savons que Dieu a parlé à Moïse; mais, pour celui-ci, nous ne savons d’où il est. 

    30 L’homme répondit et leur dit: En ceci pourtant il y a une chose étrange, que vous ne sachiez pas d’où il est, et il a ouvert mes yeux. 

    31 Or, nous savons que Dieu n’écoute pas les pécheurs; mais si quelqu’un est pieux envers Dieu et fait sa volonté, celui-là il l’écoute. 

    32 Jamais on n’ouït dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle-né. 

    33 Si celui-ci n’était pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. 

    34 Ils répondirent et lui dirent: Tu es entièrement né dans le péché, et tu nous enseignes! Et il le chassèrent dehors.

    35 Jésus apprit qu’ils l’avaient chassé dehors, et l’ayant trouvé, il lui dit: Crois-tu au Fils de Dieu? 

    36 Il répondit et dit: Qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui? 

    37 Et Jésus lui dit: Et tu l’as vu, et celui qui te parle, c’est lui. 

    38 Et il dit: Je crois, Seigneur! Et il lui rendit hommage.

    39 Et Jésus dit: Moi, je suis venu dans ce monde pour le jugement, afin que ceux qui ne voient pas, voient; et que ceux qui voient deviennent aveugles. 

    40 Et quelques-uns d’entre les pharisiens qui étaient avec lui entendirent ces choses, et lui dirent: Et nous, sommes-nous aussi aveugles? 

    41 Jésus leur dit: Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché; mais maintenant vous dites: Nous voyons!-votre péché demeure.