PAUL PRISONNIER A CESAREE


    - OUI- NON

    I- PAUL DEVANT FELIX (ch 24)

    - Nous avons trouvé que cet homme est …… ….. et qu’ … ……. Parmi tous les juifs dans toute la terre habitée et qu’……


    Pour Paul se réalisait ces paroles du Seigneur : « Vous êtes bienheureux quand on vous injuriera et qu’on vous persécutera, et qu’on dira, en mentant, toute espèces de mal contre vous, à cause de Moi.
    Réjouissez-vous et tressaillez de joie, car votre récompense est grande dans les cieux ». (Matthieu 5.11-12).


    - Je te confesse bien ceci, que, selon la voie qu’ils appellent secte, ainsi ……
    - Espérance que ceux-ci nourrissent eux-mêmes ……
    - ……

    - À cause de cela, moi aussi ……


    - Félix tout effrayé répondit : ……


    La Bible dit : « Voici c’est maintenant le temps agréable : voici, c’est maintenant le jour du salut ». (2 Corinthiens ch 6 v 2)
    Si tu n’es pas en règle avec Dieu, saisis l’occasion aujourd’hui, car il te parle encore par le moyen de ce cours, demain pourrait être à jamais trop tard pour toi. « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs ». (Hébreux 4.7).


    - ……

    II- PAUL DEVANT FESTUS (ch 25 v 1 à 12)

    - OUI- NON

    - Afin de pouvoir lui dresser des embûches ……

    - ……

    - Si rien n’est vrai de ce dont les Juifs m’accusent, personne ne peut me livrer à eux ……

    (C’est-à-dire : je demande à être par l’empereur).

    III- PAUL DEVANT LE TRIBUNAL JUIF (ch 23 v 1 à 11)

    Pour la cinquième fois Paul va présenter sa défense :
    - Ch 22 : devant le peuple
    - Ch23 : devant le sanhédrin
    - Ch 24 : devant Félix
    - Ch 25 : devant Festus
    - Ch 26 : devant Agrippa


    Pour la troisième fois nous trouvons le récit de sa conversion (ch 9, ch 22, ch 26) c’est ainsi que, chargé de chaînes il rend témoignage devant tous de 4 vérités fondamentales :
    - Christ a souffert (26.23)
    - Christ est ressuscité (26.23)
    - Christ est glorifié (26.23-15)
    - Christ va juger le monde (17.31 ; 24.25)


    - Pour ……
    - Pour ………
    - Et ………
    - Pour ……
    - Et ……


    - ………

    - Paul dit : plût à Dieu ……

    - OUI- NON

    JE M’EXERCE A AVOIR TOUJOURS UNE CONSCIENCE SANS REPROCHE DEVANT DIEU ET DEVANT LES HOMMES. (Actes des Apôtres ch 24 v 16)

    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

    Actes 24:1-27

    1 Or cinq jours après, le souverain sacrificateur Ananias descendit avec les anciens et un certain orateur nommé Tertulle, et ils portèrent plainte devant le gouverneur contre Paul. 2 Et quand celui-ci eut été appelé, Tertulle se mit à l’accuser, disant: 3 Puisque nous jouissons par ton moyen d’une grande tranquillité, et que par ta prévoyance des mesures excellentes sont prises en vue de cette nation, très-excellent Félix, nous l’acceptons, en tout et partout, avec une entière gratitude. 4 Mais afin de ne pas t’arrêter davantage, je te prie de nous entendre brièvement selon ta clémence; 5 car nous avons trouvé que cet homme est une peste, et qu’il excite des séditions parmi tous les Juifs dans toute la terre habitée, et qu’il est un meneur de la secte des Nazaréens; 6 il a même tenté de profaner le temple: aussi l’avons-nous saisi, et nous avons voulu le juger selon notre loi; 7 mais Lysias, le chiliarque, étant survenu, l’a emmené en l’arrachant d’entre nos mains avec une grande violence, 8 donnant ordre que ses accusateurs vinssent auprès de toi; et par lui tu pourras toi-même, en l’interrogeant, arriver à la pleine connaissance de toutes ces choses dont nous l’accusons. 9 Et les Juifs aussi se joignirent à lui pour insister contre Paul, affirmant que les choses étaient ainsi.10 Et Paul, après que le gouverneur lui eut fait signe de parler, répondit: Sachant que depuis plusieurs années tu es juge de cette nation, je fais mon apologie avec plus de courage: 11 car tu peux connaître qu’il ne s’est pas passé plus de douze jours depuis que je suis monté pour adorer à Jérusalem. 12 Et ils ne m’ont trouvé, ni dans le temple, disputant avec quelqu’un ou ameutant la foule, ni dans les synagogues, ni dans la ville; 13 et ils ne peuvent pas soutenir les choses dont ils m’accusent présentement. 14 Mais je te confesse bien ceci, que, selon la voie qu’ils appellent secte, ainsi je sers le Dieu de mes pères, croyant toutes les choses qui sont écrites dans la loi et dans les prophètes, 15 ayant espérance en Dieu,-espérance que ceux-ci nourrissent aussi eux-mêmes,-qu’il y aura une résurrection, tant des justes que des injustes. 16 A cause de cela, moi aussi je m’exerce à avoir toujours une conscience sans reproche devant Dieu et devant les hommes. 17 Or, après plusieurs années, je suis venu pour faire des aumônes à ma nation et des offrandes. 18 Sur ces entrefaites, ils me trouvèrent purifié dans le temple, sans attroupement et sans tumulte. 19 Or c’étaient certains Juifs d’Asie, qui auraient dû être ici devant toi et m’accuser, s’ils avaient quelque chose contre moi; 20 ou bien, que ceux-ci eux-mêmes disent quelle injustice ils ont trouvée en moi, quand j’ai été devant le sanhédrin, 21 si ce n’est ce seul cri que je fis entendre, étant au milieu d’eux: C’est pour la résurrection des morts que je suis aujourd’hui mis en jugement par vous.22 Mais Félix, ayant plus exactement connaissance de ce qui regardait la voie, les ajourna, disant: Quand le chiliarque Lysias sera descendu, je prendrai connaissance de votre affaire, 23 -ordonnant au centurion que Paul fût gardé, et qu’il eût quelque liberté, et qu’on n’empêchât aucun des siens de le servir.24 Or quelques jours après, Félix étant venu avec Drusille sa femme qui était Juive, manda Paul et l’entendit sur la foi en Christ. 25 Et comme il discourait sur la justice et sur la tempérance et sur le jugement à venir, Félix tout effrayé répondit: Pour le présent va-t’en; quand je trouverai un moment convenable, je te ferai appeler, 26 -espérant en même temps que Paul lui donnerait quelque argent; c’est pourquoi aussi il le faisait venir souvent et s’entretenait avec lui.27 Or, quand deux ans furent accomplis, Félix eut pour successeur Porcius Festus; et, voulant gagner la faveur des Juifs, Félix laissa Paul prisonnier.

    Actes 25:1-27

    1 Festus donc, étant arrivé dans la province, monta trois jours après de Césarée à Jérusalem. 2 Et les principaux sacrificateurs et les principaux d’entre les Juifs portèrent plainte devant lui contre Paul; et ils lui présentaient leur requête, 3 demandant contre Paul cette grâce qu’il le fît venir à Jérusalem, dressant des embûches pour le tuer en chemin. 4 Festus donc répondit que Paul serait gardé à Césarée, et que lui-même allait bientôt partir. 5 Que les hommes influents parmi vous descendent donc avec moi, dit-il; et s’il y a quelque crime en cet homme, qu’ils l’accusent.6 Et n’ayant pas séjourné parmi eux plus de huit ou dix jours, il descendit à Césarée; et le lendemain, s’étant assis sur le tribunal, il donna l’ordre que Paul fût amené. 7 Et lorsqu’il fut arrivé, les Juifs qui étaient descendus de Jérusalem se tinrent à l’entour, portant contre Paul de nombreuses et graves accusations qu’ils ne pouvaient prouver; 8 tandis que Paul se défendait, en disant: Je n’ai péché en rien, ni contre la loi des Juifs, ni contre le temple, ni contre César. 9 Mais Festus, voulant gagner la faveur des Juifs, répondit à Paul et dit: Veux-tu monter à Jérusalem pour y être jugé quant à ces choses, devant moi? 10 Et Paul dit: Je suis ici devant le tribunal de César, où je dois être jugé. Je n’ai fait aucun tort aux Juifs, comme tu le sais toi-même très-bien. 11 Si donc je leur ai fait tort, ou que j’aie fait quelque chose qui soit digne de mort, je ne refuse pas de mourir; mais si rien n’est vrai de ce dont ils m’accusent, personne ne peut me livrer à eux: j’en appelle à César. 12 Festus, ayant conféré avec le conseil, répondit: Tu en as appelé à César, tu iras à César.13 Or, quelques jours s’étant écoulés, le roi Agrippa et Bérénice vinrent à Césarée pour saluer Festus. 14 Et comme ils séjournaient là plusieurs jours, Festus exposa au roi l’affaire de Paul, disant: Un certain homme a été laissé ici prisonnier par Félix, 15 au sujet duquel, lorsque j’étais à Jérusalem, les principaux sacrificateurs et les anciens des Juifs ont porté plainte, sollicitant une sentence contre lui: 16 mais je leur ai répondu que ce n’est pas la coutume des Romains de livrer quelqu’un avant que l’accusé ait ses accusateurs devant lui et qu’il ait l’occasion de se défendre de ce dont il est accusé. 17 Quand donc ils furent venus ici, sans aucun délai, le jour suivant, m’étant assis sur le tribunal, j’ordonnai que cet homme fût amené; 18 au sujet duquel les accusateurs, se tenant là, n’avancèrent aucune charge relativement aux choses que moi je supposais; 19 mais ils avaient contre lui quelques questions touchant leur culte religieux et touchant un certain Jésus mort, que Paul affirmait être vivant. 20 Et comme moi j’étais dans l’embarras pour procéder à une information sur ces choses, je demandai à cet homme s’il voulait aller à Jérusalem pour y être jugé quant à ces choses. 21 Mais Paul, en ayant appelé, demandant à être réservé au jugement d’Auguste, je donnai ordre qu’il fût gardé jusqu’à ce que je l’envoyasse à César. 22 Et Agrippa dit à Festus: Je voudrais bien moi-même aussi entendre cet homme. Demain, dit-il, tu l’entendras.23 Le lendemain donc, Agrippa et Bérénice étant venus en grande pompe, et étant entrés dans la salle d’audience avec les chiliarques et les principaux de la ville, Paul, sur l’ordre de Festus, fut amené. 24 Et Festus dit: Roi Agrippa, et vous tous qui êtes ici présents avec nous, vous voyez cet homme au sujet duquel toute la multitude des Juifs m’a sollicité, tant à Jérusalem qu’ici, s’écriant qu’il ne devait plus vivre. 25 Mais moi, ayant trouvé qu’il n’avait rien fait qui fût digne de mort, et cet homme lui-même en ayant appelé à Auguste, j’ai résolu de l’envoyer. 26 Mais je n’ai rien de certain à écrire à l’empereur à son sujet, c’est pourquoi je l’ai amené devant vous, et principalement devant toi, roi Agrippa, en sorte qu’après avoir procédé à un interrogatoire, j’aie quelque chose à écrire; 27 car il me semble déraisonnable d’envoyer un prisonnier sans indiquer en même temps les choses qui sont mises à sa charge.

    Actes 26:1-32

    1 Et Agrippa dit à Paul: Il t’est permis de parler pour toi. Alors Paul, ayant étendu la main, prononça son apologie: 2 Je m’estime heureux, roi Agrippa, de ce que, au sujet de toutes les choses dont je suis accusé par les Juifs, je dois faire mon apologie aujourd’hui devant toi, 3 surtout parce que tu es au fait de toutes les coutumes et questions qui existent parmi les Juifs; c’est pourquoi je te prie de m’écouter avec patience.4 Ma manière de vivre donc dès ma jeunesse, telle qu’elle a été dès le commencement au milieu de ma nation à Jérusalem, tous les Juifs la connaissent, 5 connu depuis le commencement, s’ils veulent en rendre témoignage, et sachant que, selon la secte la plus exacte de notre culte, j’ai vécu pharisien. 6 Et maintenant je comparais en jugement pour l’espérance de la promesse faite par Dieu à nos pères, 7 à laquelle nos douze tribus, en servant Dieu sans relâche nuit et jour, espèrent parvenir; et c’est pour cette espérance, ô roi, que je suis accusé par les Juifs. 8 Pourquoi, parmi vous, juge-t-on incroyable que Dieu ressuscite des morts?9 Pour moi donc, j’ai pensé en moi-même qu’il fallait faire beaucoup contre le nom de Jésus le Nazaréen: 10 ce que j’ai fait aussi dans Jérusalem; et j’ai enfermé dans les prisons plusieurs des saints, après en avoir reçu le pouvoir des principaux sacrificateurs; et quand on les faisait mourir, j’y donnais ma voix; 11 et souvent, dans toutes les synagogues, en les punissant, je les contraignais de blasphémer; et transporté de fureur contre eux, je les persécutais même jusque dans les villes étrangères. 12 Et comme j’allais aussi à Damas pour cela, avec pouvoir et commission de la part des principaux sacrificateurs, 13 en chemin, en plein midi, je vis, ô roi, une lumière plus éclatante que la splendeur du soleil, laquelle resplendit du ciel autour de moi et de ceux qui étaient en chemin avec moi. 14 Et comme nous étions tous tombés à terre, j’entendis une voix qui me parlait et qui disait en langue hébraïque: Saul! Saul! pourquoi me persécutes-tu? Il t’est dur de regimber contre les aiguillons. 15 Et moi je dis: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes. 16 Mais lève-toi et tiens-toi sur tes pieds: car je te suis apparu afin de te désigner pour serviteur et témoin, et des choses que tu as vues et de celles pour la révélation desquelles je t’apparaîtrai, 17 en te retirant du milieu du peuple et des nations vers lesquelles moi je t’envoie 18 pour ouvrir leurs yeux, pour qu’ils se tournent des ténèbres à la lumière, et du pouvoir de Satan à Dieu; pour qu’ils reçoivent la rémission des péchés et une part avec ceux qui sont sanctifiés par la foi en moi.19 Ainsi, ô roi Agrippa, je n’ai pas été désobéissant à la vision céleste; 20 mais j’ai annoncé premièrement à ceux de Damas, et à Jérusalem, et à tout le pays de la Judée, et aux nations, de se repentir et de se tourner vers Dieu, en faisant des oeuvres convenables à la repentance. 21 A cause de cela les Juifs, m’ayant pris dans le temple, cherchaient à me tuer. 22 Ayant donc reçu le secours qui vient de Dieu, me voici debout jusqu’à ce jour, rendant témoignage aux petits et aux grands, ne disant rien d’autre que ce que les prophètes et Moïse ont annoncé devoir arriver, 23 savoir qu’il fallait que le Christ fût soumis aux souffrances, et que, le premier, par la résurrection des morts, il devait annoncer la lumière et au peuple et aux nations.24 Et comme il parlait ainsi pour sa défense, Festus dit à haute voix: Tu es hors de sens, Paul; ton grand savoir te met hors de sens. 25 Mais Paul dit: Je ne suis point hors de sens, très-excellent Festus, mais je prononce des paroles de vérité et de sens rassis: 26 car le roi a la connaissance de ces choses, et je parle hardiment devant lui, car je suis persuadé qu’il n’ignore rien de ces choses: car ceci n’a point été fait en secret. 27 O roi Agrippa! crois-tu aux prophètes? Je sais que tu y crois. 28 Et Agrippa dit à Paul: Tu me persuaderas bientôt d’être chrétien. 29 Mais Paul dit: Plût à Dieu que non seulement toi, mais aussi tous ceux qui m’entendent aujourd’hui, vous devinssiez de toutes manières tels que je suis, hormis ces liens.30 Et le roi se leva, et le gouverneur et Bérénice, et ceux qui étaient assis avec eux; 31 et quand ils se furent retirés, ils conférèrent entre eux, disant: Cet homme ne fait rien qui soit digne de mort ou de liens. 32 Et Agrippa dit à Festus: Cet homme aurait pu être relâché, s’il n’en avait appelé à César.